Stage de graffiti (peinture d’une fresque)

Un stage de 3 après-midis de 14h à 17h avec Bako, un spécialiste des fresques en province de Luxembourg.

Les jeunes (12 ans minimum) découvriront avec lui l’univers du graffiti et les différentes techniques utilisées.

Chaque stagiaire réalisera un projet personnel (illustration, texte, design) qu’il réalisera ensuite sur des panneaux de bois.

Les stagiaires sont invités à venir avec des habits qui peuvent être abimés.

Le prix de 90€ pour les 3 après-midis comporte tout le matériel nécessaire (bombes, panneaux, gants, etc).  Article 27: 18€ et 9 chèques.

Le stage se donne aux Ateliers Partagés, 10 place du Palais de Justice à Neufchâteau.

Inscription via christophe@atelierspartages.be ou 0496.63.73.55, les 90€ sont à verser sur le compte BE02 3632 0042 1440 avec le nom et le prénom de l’enfant.

 

 

Dentelle d’encre

L’exposition initialement prévue aux Ateliers Partagés et dans la ville de Neufchâteau du 6 au 29 novembre se tiendra …..

  • aux mêmes dates dans la ville histoire de ne pas oublier que la culture est une nécessité vitale pour de nombreux citoyens

  • du 4 au 20 décembre pour l’exposition aux Ateliers Partagés histoire de na pas oublier que nous devons tous faire un effort collectif pour sortir de cette crise.

N’oubliez pas de vous inscrire à la Newsletter. Nous aurons besoin de vous lors de la réouverture !

Quelques mots de Timotéo :

L’affiche-poésie est une petite culotte qui sèche au soleil, rouge du sang périodique de nos humanités blessées, noire de la dentelle d’encre qui fait nos nuits écrites, blanche de toutes ses enfances. Personne ne l’a portée, elle se porte seule entre les corps raidis de deux épingles mortes, oiseaux perchés diamantés, oxydés, squelettiques sur le fil d’un télégraphe outrancier, elle balance au vent. Le désir la supporte, la liberté la guide. Elle fait un drapeau à tout ce qui est aveugle, un drapeau coloré, odoriférant, léger, érotique et porteur de chair. L’affiche-poésie nous dit ce post-scriptum qu’ont oublié les âmes quand elles disent Je vous aime.

Timotéo

bio Timotéo écriture

A propos de Timotéo

Ils disent grand, ils disent barbu, ils disent maigre. Ils disent que sur les murs de la ville il colle de la main droite ce qu’il écrit de la main gauche. Ils disent noir ils disent triste ils disent fin. Fin comme du sel ou fin comme fin du monde ? On ne le saura jamais. Ils disent muet comme un gardien. Dans quel but ?

Télécharger sa notice

Heures d’ouverture

  • Ve :  18-22h
  • Sa :  12h-22h
  • Di :  12h-18h

Mais également si la porte est ouverte (ou sur rendez-vous au 0496.63.73.55)

! ! ! N’oubliez pas de vous munir d’un masque (désolé…) ! ! ! 

Reporté – Stage de « Graff » à la bombe

Bako (Bako sur Instagram) vous propose de réaliser une fresque de 4m² sur panneau en bois en 4 après-midis. Elles seront réalisées à la bombe et chaque participant travaillera à un travail personnel.

Rendez-vous du 3 au 6 novembre de 14h à 17h30

3/11 : C’est quoi le streetart? Quelles sont les différences entre le tag, le graffiti et les graff? Les différentes techniques. Première ébauche

4/11 : Mise au net du travail personnel. Préparation des panneaux.

5/11 et 6/11 : Réalisation de la fresque

La participation au stage est de 120€ matériel compris (panneaux et bombes). Les panneaux pourront être repris par les participants, ils peuvent également rester aux Ateliers Partagés auquel cas, ils seront exposés et utilisés dans Neufchâteau.

Cette activité respecte les règles sanitaires. Le port du masque sera imposé lors des déplacements et de la peinture. Il est important de prévoir des habits qui peuvent (et seront très certainement) salis!

Aucune aptitude n’est nécessaire mais il est important d’être au minimum en humanité. Le stage ne se réalisera que si nous avons 8 inscrits au minimum (Maximum 12 participants)

Renseignements et inscriptions : Christophe Vangoethem 0496.63.73.55

 

Bouts de tissus et improbables ouvrages

Ingrid Schreyers encollage

Ingrid Schreyers, un drôle d’oiseau migrateur, a sillonné le monde et s’est fixé en Ardenne en 2012 après un passage à Schaerbeek.

Elle installe avec Rik Van Den Bussche l’Atelier Flamand Rose à Bernimont (Léglise).

Par cette exposition, Ingrid partage avec nous des « bouts de tissus » et « d’improbables ouvrages ». Un délicat mélange d’introspection et d’ouverture bercée d’humanisme et d’espoir.

Vous découvrirez de nombreuses réalisations en tissus (des sacs à main qui se lisent comme des romans, tapisserie moderne, broderies osées, etc), des collages, des détournements, des photographies, des installations et des traces de Streetart.

L’œuvre d’Ingrid est positive mais elle n’est pas candide. On y retrouve à demi-mots toute la complexité qui oscille entre constats et espérances, entre blessures et la félicité.

L’exposition est accessible (ou sur rendez-vous au 0496.63.73.55) :

  • Ve :  18-22h
  • Sa :  12h-22h
  • Di :  12h-18h

Mais également si la porte est ouverte 🙂

! ! ! N’oubliez pas de vous munir d’un masque ! ! ! 

Visites commentées par l’artiste :

  • Dimanche, 6 septembre de 14 à 15h30 : Visite en français
  • 13 september van 14u tot 15u30 : Bezoek in het Nerderlands (Visite en néerlandais)
  • 20 septembre de 14 à 15h30 : Visite en français

A propos d’Ingrid

Il est un fait qu’Ingrid a mené plusieurs vies. Non, vous n’y arriverez pas avec le nombre « sept » … mais concentrons nous sur l’artiste.

Le jour où j’ai connu Ingrid, elle n’était pas là. Dans la lumière poussiéreuse de l’atelier, sa présence était subtile et impalpable. Mais réelle. Ses œuvres, parfois petites et modestes se détachent du tohu-bohu comme touchées par une radiocactivité pacifique.

… quelques lignes sur des bouts de papiers, des mots cachés, jetés ici et là, un jeu de couleurs éclatantes…

Ingrid makes magic in everything she touches – textiles, paintings, collage… she has this exuberance and explosive flights of creativity in her art and art projects… she expresses herself so kindly and softly and that’s a real balm .

Certains la louent et l’admirent. D’autres par contre la trouvent bizarre. En tout cas, elle laisse peu de personnes indifférentes. Si parfois elle est ‘fermée comme une huître’, elle fait parler d’elle, même si généralement ce n’est pas son intention.

Est-il possible de connaître quelqu’un à fond? Non, et heureusement d’ailleurs, mais cette exposition vous offre la possibilité de rentrer dans son monde de mystère et de surprise.